Hatha

Membres   |   Calendrier

 

Q.  Quels sont l’équipement et l’habillement nécessaires ?

  • Un vélo de montagne, évidemment. Surtout, il doit être en bon état de marche (OBLIGATOIRE) conformément aux règlements de la FQSC. À cet effet, les entraîneurs ne laisseront pas des jeunes risquer des blessures avec un vélo en mauvais état. Un entretien régulier est nécessaire pour une pratique sécuritaire (et agréable) du vélo.

  • JEUNES : Pour les Bibittes, des roues de 20’’ minimum sont requises et le frein par rétropédalage n’est pas accepté. Les freins au guidon sont obligatoires. Nous recommandons de porter une attention particulière au poids du vélo qui doit parfois être poussé dans une montée abrupte ou à travers une section trop rocailleuse ou sablonneuse.
  • Pour les Bibittes, des roues de 20’’ minimum sont requises et le frein par rétropédalage n’est pas accepté. Les freins au guidon sont obligatoires. Nous recommandons de porter une attention particulière au poids du vélo qui doit parfois être poussé dans une montée abrupte ou à travers une section trop rocailleuse ou sablonneuse.

  • Un casque (en bon état et bien ajusté) est aussi obligatoire pour toutes les sorties (entraînements et compétitions).
  • Un maillot et un cuissard de vélo. L’ensemble du club est obligatoire pour les compétitions et les sorties. Un T-shirt peut être exceptionnellement porté (quand le maillot est au lavage ;-).

  • Des souliers de vélo ou des espadrilles (fermées, pas de sandales évidemment).

  • Des gants de vélo minimisent les blessures aux mains et améliorent le confort. Ils sont fortement recommandés.

  • Les pédales automatiques (à clip) sont recommandées, mais non obligatoires.

  • En début de saison ou lors des journées plus froides, un manteau de vélo (coupe-vent pas trop ample) permet de mieux apprécier les sorties.

  • Une chambre à air de rechange (une trousse de réparation est aussi souhaitable, mais les entraîneurs en ont une; évidemment, ils n’apportent pas cinq chambres à air de rechange ;-).

  • Une gourde, ou un sac d’hydratation, remplie d’eau ou de jus.

  • Une barre de fruit ou une petite collation SANS ARACHIDES qui se prend bien à la pause lors des sorties plus longues.

 

RETOUR

 

Q.  Quel est l’horaire des sorties ?

  • Dans le cadre du volet développement, les jeunes qui ne souhaitent pas participer aux courses régionales effectuent deux sorties par semaine sous la supervision de l’équipe d’entraîneurs. Les sorties ont lieu le mardi soir (18 h 30 à ~ 20 h) et le dimanche matin (9 h à ~11 h 15).
  • Les sorties des Bibittes ont aussi lieu le mardi soir et le dimanche matin (même durée). Cependant, en début de saison, les sorties des Bibittes n’ont lieu que le dimanche (jusqu’à la mi‑juin) pour permettre aux jeunes de ne pas se coucher trop tard jusqu’à la fin de l’année scolaire. Les sorties du mardi débutent à la mi-juin.
  • Pour les jeunes qui ont l’intention de participer aux compétitions régionales et choisissent le segment plus compétitif, trois entraînements par semaine sont organisés et supervisés par les entraîneurs. En plus du dimanche matin et du mardi soir, une troisième sortie est organisée le mercredi soir (18 h 30 à ~20 h); l’accent est mis sur les techniques et les tactiques spécifiques aux courses, ou alors l’entraînement est ciblé en fonction d’une prochaine compétition.
  • Un calendrier (site Web) indique les points de départ pour les sorties ainsi que pour les courses.

 

RETOUR

 

 Q. Où les sorties ont-elles lieu ?

  • Le point de rendez-vous pour la sortie du mardi soir est le stationnement de l’aréna Réjean‑Lemelin.  Le départ s’effectue à 18 h 30 et la sortie peut durer jusqu’à 2 h (retour avant la noirceur au stationnement) selon la durée d’ensoleillement. Une belle diversité de sentiers permet aux entraîneurs de cibler différents aspects de la pratique du vélo de montagne. On y trouve notamment des parcours sinueux (« single track »), des montées abruptes et techniques, des sentiers plus roulants pour améliorer la condition physique des jeunes et des sentiers plus techniques. Un tracé de course est aussi accessible à partir de ce point.
  • Les sorties de la fin de semaine peuvent aussi avoir lieu à d’autres endroits dans la région. Elles permettent aux jeunes de découvrir de nouveaux sentiers (Lac-Beauport, Notre-Dame des Laurentides, Parc de la Jacques-Cartier, Mont Bélair ou Mont St-Anne, par exemple). Elles permettent aux entraîneurs de travailler des aspects techniques plus spécifiques et de faire acquérir aux jeunes de nouvelles habiletés sur leur vélo et d’effectuer de plus grandes distances (une pause collation de 10 minutes permet de couper la sortie).
  • Les sorties pour les coureurs du mercredi soir peuvent aussi avoir d’autres points de départ (Nord de Seigneuriale, Centre Raphaël Gagné, ou site de compétition lorsque le parcours est accessible).
  • Les sorties sont indiquées sur le calendrier. Le covoiturage est encouragé. Si vous avez un support à vélo avec des places supplémentaires, vous pouvez vous entendre avec d’autres parents.

 

RETOUR

 

 Q.  Une sortie, ça ressemble à quoi ?

  • Les jeunes cyclistes rejoignent l’équipe d’entraîneurs au point de rassemblement 10 minutes avant l’heure prévue du départ. Cela permet aux entraîneurs de transmettre les consignes d’usage, de s’assurer que les vélos (et l’équipement en général) sont en ordre et de diviser les groupes.
  • Selon le type d’entraînement prévu (démonstration et pratique de techniques, sortie plus axée sur l’entraînement), le début de la sortie peut se faire avec tout le groupe ou les entraîneurs peuvent dès le départ se partager les groupes selon les niveaux d’habileté et de condition physique des jeunes.
  • La sortie débute lentement pour permettre aux participants de bien s’échauffer. Pour enseigner les habiletés techniques, les entraîneurs choisissent généralement un endroit où le terrain se prête à la technique et où le groupe peut se rassembler pour observer, puis pratiquer. Les entraîneurs démontrent et expliquent et les jeunes s’exercent par la suite.
  • Des jeux (poursuites, relais, etc.) permettent aussi aux jeunes d’améliorer leur condition physique et leur efficacité sur le vélo tout en s’amusant. Les jeunes doivent avoir du plaisir à rouler et ils en auront davantage à mesure que leur condition physique s’améliorera.
  • Notons que même lors des sorties où les habiletés techniques sont ciblées, les jeunes vont rouler plusieurs kilomètres en sentier et auront dépensé une bonne dose d’énergie lors du retour au stationnement.
  • En début de saison, les sentiers plus techniques en forêt ne sont pas toujours accessibles et l’accent est mis sur la mise en forme et la maîtrise du vélo. Des sentiers plus à découvert et roulants sont privilégiés à cette fin.

 

RETOUR

 

 Q.  Il a plu hier soir, est-ce que la sortie aura lieu ?

  • Les sorties ont lieu même s’il pleut, sauf si la foudre est de la partie. Les sorties des jeunes sont annulées si le site d’Environnement Canada indique une ALERTE MÉTÉOROLOGIQUE ou même une VEILLE d’orage violent. En effet, en cas de veille, les conditions changent rapidement et nous ne voulons pas nous faire prendre en forêt… En cas de doute, vérifier le calendrier sur le site Web. Si une sortie est annulée, ce sera indiqué une heure avant le départ.
  • Il faut évidemment s’habiller adéquatement en fonction de la météo.
  • En tant que parent, vous avez évidemment votre propre jugement. Par exemple, même si les sorties ont lieu malgré la pluie et que vous savez que les entraîneurs adaptent leurs entraînements en fonction des conditions, si vous considérez que la pluie soutenue est trop forte, ou que combinée avec la température un peu froide, vous préférez que votre enfant ne sorte pas, c’est votre choix. Nous vous prions tout de même de nous en avertir (voir section Comment on communique dans le Club ?).

 

RETOUR

 

Q.  Est-ce obligatoire de participer aux courses ?

  • Le club n’oblige pas ses membres à participer aux courses. Il les encourage fortement à vivre cette expérience cependant. En particulier, le club organise habituellement une des courses du circuit régional et souhaite un fort taux de participation de ses membres (aucuns frais d’inscription) pour l’occasion.

 

RETOUR

 

Q.  Les courses, comment ça fonctionne?

  • Au cours de l’été, plusieurs courses régionales (au moins huit) sont organisées par les différents clubs de la région. La participation aux courses n’est pas une obligation pour les jeunes, mais elle est bien sûr encouragée et il est fortement recommandé de faire au moins l’expérience d’une course dans l’été. Le calendrier des courses est connu au début de la saison et les règlements spécifiques sont disponibles sur le site Internet de l’association régionale (voir le lien sur le site du club).
  • Le jour de la compétition, les jeunes doivent se présenter au moins une heure avant l’heure de départ prévue afin de compléter leur inscription. Ils doivent alors présenter leur licence de coureur et avoir leur plaque en main (la plaque est donnée au coureur à sa première course lors de l’inscription). En acquittant les frais d’inscriptions (~ 15 $), le jeune et un parent majeur doivent signer le formulaire d’inscription.
  • Ils vont ensuite au point de rassemblement identifié où ils rejoindront les autres participants et l’entraîneur. L’entraîneur emmène ses coureurs faire un tour de reconnaissance (à vitesse réduite) du parcours où il en profitera pour donner les derniers conseils d’usage. Les coureurs doivent ensuite s’échauffer et terminer leur préparation personnelle (physique et psychologique) d’avant-course avant de se présenter dans le box de départ 15 minutes avant l’heure prévue du départ de leur catégorie.
  • Pendant qu’ils sont dans le box, un commissaire vérifie leur plaque et prend les présences pour confirmer sa liste d’inscription. Les coureurs qui ont un des dix meilleurs classements sont appelés à l’avant pour le départ. Le commissaire donne les consignes d’usage (dépassement, trajet de boucle versus trajet d’arrivée, nombre de tours, etc.) et avertit les coureurs deux minutes avant le départ, puis quelques secondes avant de donner le signal de départ.
  • Les coureurs s’élancent pour le nombre de tours prévus selon la catégorie (1 à ~4) et le parcours. Ils donnent le meilleur d’eux-mêmes pendant 30 à 45 minutes sous les encouragements des parents et coureurs d’autres catégories et leur arrivée est chronométrée par les commissaires.
  • Les résultats sont affichés quelques minutes après la course et les coureurs peuvent encourager leurs collègues des autres catégories en attendant la remise de médailles à la fin de l’événement.

 

RETOUR

 

Q.  Comment on communique dans le Club ?

  • Pour savoir si une sortie a lieu et pour en connaître l’emplacement (carte Google généralement), il faut visiter le site Internet du Club à la section Calendrier. Si une sortie est annulée (par exemple en raison de conditions météo) pour les jeunes ou les Bibittes, ce sera indiqué UNE HEURE avant le début prévu de l’entraînement.
  • L’entraîneur profite du rassemblement qui précède chaque sortie pour transmettre les messages officiels qui sont aussi disponibles sur le site Internet du club. Les communications avec les parents se font presque exclusivement par courriel.
  • Au besoin, l’entraîneur peut contacter les jeunes par téléphones si un message doit être transmis rapidement.
  • Si un jeune prévoit être absent, il est important de l’indiquer à l’entraîneur. Les jeunes savent généralement à l’avance quand ils ont d’autres obligations (vacances et voyages, autres activités en conflit comme des camps, etc.) et peuvent en informer l’entraîneur. Ça permet de démarrer les entraînements à l’heure prévue en sachant qu’on n’attend pas un retardataire, mais plutôt qu’on a un absent. Ça permet aussi à l’entraîneur de faire un suivi si un jeune a raté deux entraînements successifs sans l’en avoir informé. À cet effet, nous avons mis en place une adresse courrielentraineurs@clubsportolympe.com qui permet de rejoindre d’un coup tous les entraîneurs du volet développement (etbibittes@clubsportolympe.com pour les entraîneurs du volet Bibittes).

 

RETOUR

 

Q.  Le bénévolat pour le club, pourquoi et comment ?

  • Afin d’assurer le bon déroulement des activités du volet développement, le soutien des parents est essentiel. Que ce soit pour donner un coup de main aux entraîneurs lors des courses ou pour préparer le parcours de la course organisée par le Club, la participation active des parents permet aux jeunes de pratiquer leur activité dans un meilleur contexte.
  • Le Club souhaite que les membres participent à l'organisation ou au soutien des différentes activités (course, party de fin d'année, activités spéciales, etc.).
  • Description des activités de bénévolat :
    • Transport et installation de la tente ou d’une bannière lors des courses : pour les parents dont les jeunes participent aux courses, deux ou trois d’entre eux peuvent se partager les huit ou neuf dates de courses durant l’été.
    • Accueil et coordination à la tente : encore pour les parents de coureurs, un parent doit demeurer à la tente et « gérer » la circulation en indiquant où sont les entraîneurs et les autres coureurs.
    • Préparation du parcours de la course du Club : il peut y avoir plusieurs séances de corvées pour préparer le parcours de la course. Il s’agit de râteler le parcours, de baliser, de couper quelques branches. Ces séances ont lieu les fins de semaine précédant la course et chacune nécessite généralement une demi-journée (matin et après-midi).
    • La veille et le jour même de la course du Club, plusieurs activités bénévoles (par bloc de quatre heures) sont nécessaires. Montage des tréteaux, installations de tables, accueil au stationnement, soutien à l’animation et ramassage à la fin de la journée sont des exemples.
    • Pour le volet Bibittes, nous aurons besoin à quelques occasions dans l’été de parents pour accompagner l’entraîneur. Les parents qui sont déjà des habitués du vélo de montagne (certains sont eux-mêmes membres du Club) peuvent se porter volontaires (auprès de l’entraîneur ou du responsable du Club) pour accompagner les jeunes et appuyer l’entraîneur.
    • Il y a d’autres possibilités d’activités bénévoles; les suggestions sont bienvenues. Par exemple, si un parent a des compétences en mécanique de vélo, il pourrait offrir un soutien technique lors des courses.
    • Afin d’assurer la relève à long terme, nous avons besoin de parents qui peuvent s’impliquer administrativement (gestion des inscriptions, communications, encadrement des entraîneurs, organisation d’activités spéciales, etc.).  Les tâches de ce type se déroulent toute l’année à petites doses avec des pointes (par exemple, quelques semaines avant l’inscription).

 

RETOUR

 

Q. Y a-t-il des documents utiles pour en savoir plus ?

  • Voici une liste des fichiers disponibles sur notre site Internet, dans la section « membres », qui donnent une meilleure idée de certains points de fonctionnement.
    -----------------------------------------------------------------------
    • Structure des groupes :
      • Groupes Jeunes Sport Olympe 2011_prelim.pdf
    • Vérifier la condition du vélo, de l’équipement :
      • Vérification usage avant départ.pdf
    • Techniques pour les Bibittes :
      • Départ sur le vélo_Gab.pdf
      • Le freinage_Gab.pdf
      • Position de base_Gab.pdf
      • Les vitesses_Gab.pdf
      • Les montées_Gab.pdf
      • Les descentes_Gab.pdf
      • Sauter un obstacle_Gab.pdf
    • Techniques pour les débutants, intermédiaires et avancés :
      • Fiche de progression Débutants Sport Olympe.pdf
      • Fiche de progression Intermédiaires Sport Olympe.pdf
      • Fiche de progression Avancés Sport Olympe.pdf

 

 

RETOUR